Prenez conscience de votre intuition

Interview avec Brice Tissot, thérapeute en Shiatsu

Prenez conscience de votre intuition

Qui ne se dit pas souvent :

  • Je m’en doutais…

  • J’en étais sur....

  • J’aurais dû m’écouter....

Ces termes désignent un sentiment que l’on a un moment exprimé, mais que l’on a tout simplement ignoré.

 Cette petite voix intérieure ou cette intuition qui émane de nous, nous guide pourtant sur le chemin du bon ou de la vérité.

Mais qui est-elle et d'où vient-elle ? Peut-on lui faire confiance ?

C'est avec Brice Tissot, thérapeute en Shiatsu, que l'on fait le point sur ces questions.

 

Qui est-elle exactement ? D’où vient-elle ?

 

 Tout d'abord,  pour  répondre, j’utiliserai ma capacité d’intuition, mon expérience et des références de recherches scientifiques.

  Difficile de la définir exactement… Je dirais que c’est cette connaissance qui nous parvient sans passer par notre réflexion. Une connaissance innée, comme venue d’ailleurs, du choix juste ou d’une compréhension juste d’une situation.

  Innée, venue d’ailleurs… et peut-être les deux à la fois. Avant notre incarnation dans la forme humaine, l’essence de « ce que l’on est », ne vient-elle pas « d’ailleurs ». Cette essence, une fois incarnée, ne se trouve pas pour autant coupée de son origine. L’incarnation n’est pas un phénomène mystique mais étymologiquement cela signifie dans la chair. Autrement dit, le fait d’habiter un corps.

   Si l’on comprend que cette essence EST l’essence de toutes choses et qu’elle ne saurait être coupée d’elle-même, alors il est aisé d’imaginer que toute l’information de l’univers y transite.

   Dans les moments où il y’ a l’espace, la place dans notre esprit pour accueillir ces informations, l’impression de compréhension intuitive se fait.

 

Est-ce qu’elle est reconnue scientifiquement ?

 

   Il semblerait qu’elle soit de plus en plus reconnue sur le plan de la science actuelle, en effet. Des tests mettent en lumière ce phénomène. Je vous renvoie vers ces liens que je trouve explicites et invite tout à chacun de pousser la curiosité qui l’anime jusqu’à la recherche personnelle.

L’intuition prouvée par la science !
Jusqu’où peut mener notre sixième sens ?

 


Pourquoi a-t-elle souvent raison ?

 

   Ah ha ! Pas souvent raison, toujours raison ! ;0)

   En réalité, la question porte plutôt sur notre qualité d’écoute et d’interprétation. S’il est possible de se tromper dans sa lecture, ce champ d’informations n’a ni tort ni raison, il met simplement à disposition ces dernières. Il nous appartient d’y être ouverts et attentifs pour se familiariser avec.

Puis, toute forme de vie est naturellement guidée vers son épanouissement propre. Chaque fleur, chaque animal, en prend le chemin. Ceci est également vrai pour l'être humain. S'il écoute son inspiration à s'épanouir, ce fil conducteur s'appelle l'intuition.

 

Mais pourquoi ne l’écoutons-nous pas ?

 

   Tout d’abord il est possible de ne simplement pas l’entendre. Lorsque l’esprit est occupé, il n’est pas disponible pour l’écoute. Il suffit de voir comme, lorsque l’on est absorbé dans une activité, on n’entend plus ce qui se passe autour de nous, ou alors de loin, comme si l’on n'était pas concerné.

   Puis, il ya le cas où on l’entend mais on n’en tient pas compte. Il y a beaucoup de « raisons » possibles, qui peuvent varier d’une personne à l’autre. Mais s’il l’on cherche le mécanisme commun (qui prendra une forme particulière pour chaque cas), il me semble que se joue là une résistance, une défiance vis-à-vis de nous mêmes. Soit, on ne veut pas croire en la justesse de ce que l’on ressent, soit on le refuse.

  La peur de l’erreur est probablement le phénomène le plus général. Evoluant dans des sociétés où tout choix doit passer par la dimension cartésienne et l’élaboration mentale, la place laissée à l’intuition est souvent mince. Baser ce choix sur son ressenti intime peut sembler moins légitime que sur une réflexion construite ; Même lorsque cette dernière nous met  en porte-à-faux vis-à-vis de nous mêmes.

 

Comment se fier à elle ?

 

   Pour se fier à elle, il faut prendre confiance en elle ; l’apprivoiser, l’appréhender et l’expérimenter. Avec l’expérimentation, tout viendra ; la compréhension (qui signifie aussi prendre en soi, faire sien) toujours plus complète amènera cette confiance.

 

Quel exercice pour prendre conscience de son intuition ?

 

    Je crois avoir répondu en même temps qu’à la question précédente ; Acceptez de jouer le jeu avec bienveillance, à votre mesure et à votre rythme. Jouez avec l’intuition,  observez-la, éprouvez-la, alors tout se fera. C’est la pratique et la manière dont on pratique qui fait de nous un artiste, un expert.

Faites attention à ce que vous ressentez. Lorsque vous avez une décision à prendre, aussi petite soit-elle, demandez-vous sur quoi vous appuyez-vous ? Pourquoi ? Que ressentez-vous ? Allez au fond de cette intuition, laissez là s’exprimer en l’interrogeant et en l’observant.

 

J’aimerais ajouter un mot sur l’importance de l’alimentation…

 

   L’alimentation joue un rôle non négligeable. Notre corps étant la résultante de notre alimentation, avoir une hygiène alimentaire, tant en qualité qu’en quantité, participe à son bon fonctionnement, à sa disponibilité et à son non-encrassement.

  Il est maintenant reconnu que les organes digestifs possèdent une énorme quantité de neurones, on parle d’ailleurs du « ventre deuxième cerveau ». Ces neurones échangent des informations avec le cerveau (de la tête cette fois). Ils sont notamment responsables de 95% de la production de la sérotonine, une hormone régulatrice de l’humeur et des émotions.

Le lien avec notre sujet, c’est que lorsque l’esprit est pris dans les émotions, il est évidement bien moins aisé d’écouter la finesse de l’intuition.

Consultez le profil de Brice Tissot ici.

 


Partager cet article

Commentaires


Aucun commentaire pour cet article.

DEPOSER VOTRE COMMENTAIRE